Une définition rapide

L’histoire publique désigne l’histoire telle qu’elle est produite et réécrite pour un vaste public. C’est l’histoire des films historiques, des documentaires, des sites web, des romans historiques, des magazines, des musées. C’est l’histoire mise au service des politiques mémorielles des villes, des institutions publiques, des groupes sociaux, des entreprises. C’est l’histoire regardée, écoutée, lue et appréciée par des millions de personnes au cinéma, à la télévision, dans des livres, par des visites.

Les spécialistes de l’histoire publique doivent tenir ensemble les compétences historiques académiques et des techniques de médiation très diverses. Ils interpellent souvent leur auditoire sur les enjeux et les problèmes actuels de nos sociétés. Ils fondent leur recherche sur un large corpus documentaire composé de sources écrites, orales, audio et iconographiques, en plus de recourir aux collections d’objets issus de la culture matérielle et à toute autre forme de témoignages historiques. Rien qui les différencie de la tradition historienne, sinon une hiérarchie parfois renouvelée de ces sources. Une fois les données analysées et interprétées, ces historiens présentent les résultats de leurs travaux non seulement dans les publications savantes, mais aussi à travers les expositions muséales, les sites patrimoniaux, les rapports gouvernementaux, l’Internet et les autres media.