LA TRUELLE ET LA CAMÉRA : FILMER LA FOUILLE ARCHÉOLOGIQUE

Le Master Histoire Publique organise sa journée d’études le vendredi 1er février à l’Université Paris Est Créteil, avec le soutien du CRHEC et d’HICSA. En avant-goût, 3 films d’archéologie seront projetés le jeudi 31 janvier.

La journée d’études La Truelle et la Caméra : filmer la fouille archéologique invite à réfléchir sur la manière dont l’archéologie est présentée, dans les reportages et les documentaires, aux spectateurs qui ne sont pas, dans l’immense majorité, des spécialistes de la discipline. Parmi ces films très divers, un certain nombre s’attache pour tout ou partie à capter le travail des archéologues sur les chantiers de fouilles programmées et préventives. Or, les archéologues, les réalisateurs et les producteurs n’ont pas les mêmes contraintes et n’ont pas tous les mêmes ambitions pour le tournage : ce sont ces divergences, mais aussi les nombreuses coopérations, qu’il nous semble intéressant d’aborder en réunissant les uns et les autres lors de deux tables rondes. Après un panorama des objets filmiques et cinématographiques actuels, la session du matin consistera en un échange autour des questions des formats et des publics, des gestes et des temporalités de la fouille et du tournage. La session de l’après-midi sera consacrée au court-métrage Archeologia que le réalisateur polonais d’AndrzejBrzozowski tourna en 1967 sur le site d’Auschwitz II Birkenau en faisant appel aux archéologues de l’Institut d’histoire de la culture matérielle (Instytut historii kultury materialnej).

Une projection de trois films d’archéologie est organisée la veille de cette journée, le jeudi 31 janvier de 16 à 19 h, à la bibliothèque universitaire :

L’énigme de la tombe celte d’Alexis de Favitski (90’)

– Tombeau pour l’URSS de Jean-Paul Fargier (52’)

Reims, la Romaine de Jean-Paul Fargier (26’).

Programme de la journée du 1er février

9h-9h15 : Mot d’accueil (Claire Sotinel, directrice du Centre de Recherches en Histoire Européenne Comparée)

9h15-9h30 : Introduction (Virginie Mathé, historienne, UPEC)

9h30-10h : Panorama des films d’archéologie : l’œil du sélectionneur (Adrien Berthou, festival Icronos, Bordeaux)

Table ronde 1 : Choix et contraintes des réalisateurs, des archéologues et des producteurs.

modérateur : Jérôme Bazin (historien, UPEC)

intervenants : Nadia Cleitman (rédactrice en chef et réalisatrice de films, TSVP Productions), Jean-Paul Fargier (réalisateur, Zadig productions), Filipe Ferreira (archéologue, IRAA), François Gentili (archéologue, Inrap), Edmée Millot (productrice et auteur, Eleazar) et Guadalupe Villambrosa (conceptrice et productrice de projets numériques et multimédia).

            10h-11h : thème 1 – Quelle forme de film pour quel sujet et pour quel public ?

Pause

            11h-12h : thème 2 – Que montrer des actions de la fouille ?

            12h-13h : thème 3 – Temps du chantier, temps du tournage, temps du film

Table-ronde 2 : Autour d’Archeologia de Brzozowski (1967)

modératrice : Ania Szczepanska (historienne du cinéma, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne)

intervenants : Tal Bruttman (historien), Boris Valentin (archéologue, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne)

14h30-14h45 : projection du film 

14h45-16h30 : échanges

16h30-17h : Conclusions


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.