Expositions vues et commentées

Frénétiques années 1980

Insolence et spontanéité sont à l’honneur au Musée des Arts Décoratifs : retour aux années 1980 pour découvrir le look d’une décennie culturelle en pleine effervescence.

L’esthétique est audacieuse, la mise en scène presque surprenante. Au milieu d’une salle blanche et solennelle, l’exposition « Années 80 » se déploie dans un carambolage de couleurs et de formes arbitraires pour exprimer la fougue artistique qui caractérise cette génération. Au sortir des années 1970 en France, une nouvelle ère culturelle voit en effet l’émergence de modes inédites en matière de look et de design. Les courbes des meubles, la bigarrure des murs et des costumes témoignent d’une émancipation des règles artistiques classiques et d’un goût nouveau pour la fête.

Un vent de liberté souffle sur la France, permis par un contexte politique favorable au déploiement d’une culture de masse. Sous la houlette du nouveau président élu en 1981, François Mitterrand, les ministres Jack Lang et Georges Fillioud travaillent à donner une place inédite à la musique, la mode ou la télévision. Aussi, l’explosion de publicités spectaculaires au sein de nouvelles chaînes privées alimentent la démocratisation de nouveaux styles visuels.

Couturiers et designers français reconnus expriment ainsi leur audace artistique au travers de formes excentriques. De grands noms tels que Jean-Paul Gaultier, Thierry Mugler, Jean-Paul Goude ou Étienne Rodial voyagent dans l’espace et dans le temps pour se réapproprier des styles culturels originaux. Entre robes d’inspiration grecque et costumes criards rappelant le XVIe siècle, les années 1980 françaises offrent en définitive un tableau très hétérogène de la mode et du design ; elles embrassent un grand nombre de sous-cultures artistiques qui ne demandent qu’à se populariser.

Antoine Fonteneau

A voir :
« Années 80 : mode, design et graphisme en France », du 13 octobre 2022 au 16 avril 2023 au musée des Arts Décoratifs, Paris.

 


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
mariekarineschaub (21 février 2023). Expositions vues et commentées. Histoire publique. Consulté le 16 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/pod1


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.