Le Musée Intercommunal de Nogent-sur-Marne, l’histoire au-delà des guinguettes (projets 2021-2022)

Faire l’expérience de la commande, voilà le but de l’atelier Pratiques de terrain du M2 Histoire publique. De septembre à janvier, les étudiant.e.s doivent imaginer des projets de médiation historique en réponse à la demande d’une institution culturelle, d’une collectivité ou d’une entreprise. Celles-ci peuvent ensuite, si elles le souhaitent, développer ces projets à plus ou moins court terme.

Les objectifs pédagogiques de cet atelier ? Apprendre à réunir rapidement des connaissances solides sur un sujet historique souvent méconnu ; concevoir un projet qui tienne compte de la demande du commanditaire, du public visé et du contexte du territoire ; envisager à la fois le contenu, la forme et les aspects pratiques et financiers de la mise en œuvre ; développer les compétences professionnelles nécessaires à la conduite de projets collectifs.

Après Villeneuve-Saint-Georges et Bry-sur-Marne, le Master continue d’arpenter l’histoire du Val-de-Marne.

Aujourd’hui, retour sur les travaux de la promotion 2021-2022 en partenariat avec le Musée Intercommunal de Nogent-sur-Marne.

Le  Musée Intercommunal de Nogent-sur-Marne et ses collections sur le territoire Paris-Est Marne & Bois a été au cœur des attentions des étudiant.e.s. Accueillis par M. Vincent Villette, directeur, et l’équipe du musée, ils ont découvert une histoire qui dépasse les clichés des bords de Marne.

Carte postale datée du 18 août 1909, collections du Musée intercommunal de Nogent-sur-Marne.

Carla Bonet, Romane Kolakowski, Camille Le Brettevillois, Nouria Tintin ont exploré la riche collection de cartes postales du musée pour proposer Bons baisers de Nogent-sur-Marne. Une promenade dans la carte postale : au fil de deux parcours, les promeneurs traversent des lieux emblématiques de l’histoire sociale et populaire de Nogent en suivant le récit d’une jeune femme née en 1900, entrecoupé de lectures et de descriptions de cartes postales.

Cloé Brossard, Camille Cochin, Alexandre Laure, Emma Mangin et Mathilde Vettard ont relevé la gageure de proposer un projet qui transpose hors les murs l’exposition Trois artistes en balade. Aquarelles, dessins, photographies de notre Territoire (1880-2020) [lien]. Le public est invité à suivre les traces des aquarelles d’Albert Capaul, des dessins de Jean Lefort et des photographies de Sébastien Loubatié : muni d’une application et d’un carnet de croquis, à pied ou à vélo, on découvre les œuvres des artistes et l’histoire du territoire, on croise les regards et on ouvre grand les yeux sur le territoire et son patrimoine.

C’est aussi à une relecture de l’histoire de Nogent que convie le projet de Yoann Berlioux, Rémi Six, Léo Poutays et Pierre Guyonnet, Décryptage d’une cité des bords de Marne. En partant du livre de Julia Moro et Emmanuel Bellanger, Nogent-sur-Marne. Cité modèle. Histoire d’une banlieue résidentielle au XIXe et au XXe s. sur l’histoire sociale, politique et urbaine de Nogent dans le contexte de l’Est parisien, ils envisagent une médiation qui s’appuie sur une carte interactive donnant accès à de courtes vidéos et à des articles décryptant les clichés nogentais. Une déclinaison dans l’espace urbain est aussi envisagée.

Chloé Maingault, Chloé Schaeffer et Héloïse Verstraete ont aussi travaillé à partir d’un livre, celui de Manuela Martini sur le Bâtiment en famille. Migrations et petite entreprise en banlieue parisienne au XXe siècle, 2016. Tirant parti du travail de cette historienne du travail et de la migration, elles préfigurent “Ritalie”, un webdocumentaire interactif sur les migrations italiennes au fil du XXe siècle. En incarnant Guiseppe, personnage fictif mais emblématique, on découvre le parcours de migration de ces femmes et de ces hommes, le monde du bâtiment, la vie quotidienne, la place de la famille et on rencontre, dans les sources, de grandes figures du Nogent italien, des Cavanna aux Ponticelli en passant par les Imbuti.

Les étudiant.e.s et l’équipe encadrante formée par Michel Kouklia et Virginie Mathé remercient encore le Musée Intercommunal de Nogent-sur-Marne et le Territoire Paris Est Marne & Bois  de leur accueil et de leur confiance, ainsi que toutes celles et tous ceux qui les ont accompagnés : Julia Moro, Emmanuel Bellanger, Manuela Martini, Sébastien Loubatié et Élise Lewartowski qui nous a ouvert les portes des Archives Départementales du Val-de-Marne

 Pour découvrir les travaux de la promotion 2022-2023, c’est demain !

 


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
virginiemathe (19 février 2023). Le Musée Intercommunal de Nogent-sur-Marne, l’histoire au-delà des guinguettes (projets 2021-2022). Histoire publique. Consulté le 16 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/pocz


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.