Villeneuve-Saint-Georges : les projets

Comment parler de l’histoire et du patrimoine de Villeneuve-Saint-Georges pour et avec les habitants et les visiteurs de la ville ? Tel était le défi lancé par la Direction de la Culture au Master 2 Histoire publique en septembre 2019. Le 14 janvier 2020, après 4 mois de travail sur le terrain, dans les bibliothèques et les archives, avec le muséographe-scénographe Michel Kouklia et les enseignants-chercheurs du master, les dix étudiants de la promotion 2019-2020 ont rendu leurs projets devant la Direction de la Culture et le Service du Développement local et de l’Urbanisme, des représentants du Conseil Départemental du Val-de-Marne et du Comité Départemental du Tourisme et l’entreprise Immersive 3D.

En quelques mots, voici ce qu’ils ont conçu et qui pourrait, en fonction des possibilités, être mis en oeuvre très prochainement à Villeneuve-Saint-Georges.

Melkisedec Damdieu, Adam Dinaully et Maÿlis Trubert entraînent les enfants de 7 à 11 ans dans un jeu de piste de la mairie à la rue de Paris : « Découvre les trésors de ton centre-ville ! ». À la poursuite d’un petit singe énigmatique, au fil des 5 étapes du parcours qui mêle épreuves artistiques, sens de l’observation et déduction, les enfants découvriront que Villeneuve-Saint-Georges fut une halte importante lors des chasses royales, un lieu de villégiature, un village animé avec son marché, son église, son tribunal, ses commerces. En 1h30, c’est dans huit siècles d’histoire, du milieu du Moyen-Âge à la veille de la première guerre mondiale, que s’immergent petits et grands.

Clara Dezou, Thomas Mandeville et Robin Vlerick invitent, quant à eux, à une balade sonore sur le Plateau. De la cité des Castors au théâtre de verdure, en passant par la cité du Bois Matar, les jardins familiaux et le fort des pompiers, le casque sur les oreilles, on écoutera les témoignages des habitants du quartier, on éprouvera, par ses sens, comment la nature et la ville se mêlent ici depuis la fin du xixe siècle, on apprendra l’histoire du fort et du théâtre. Des images d’archives, disponibles sur une tablette numérique, permettront de visualiser ces lieux et leur contexte historique à différentes périodes.

Redescendons vers la Seine pour le festival que Marie-Cécile Farges, Daniele Sacco Zirio, Lise Simorre et Rémi Upravan proposent d’organiser à Triage, ce quartier marqué par la présence du fleuve et du rail. Autour de la place Mouliérat, en se rendant à l’école Paul Bert, à la guinguette et sur la passerelle, à pied ou dans un bus des années 1930, les festivaliers apprendront, témoigneront, expérimenteront : exposition et conférences participatives, projection-débat, bulles sonores, mais aussi concours de rap et jeu de l’oie géant, autant de moyens de s’approprier en deux jours une histoire sociale et culturelle liée aux loisirs fluviaux et aux cheminots.

Ces trois projets, dont un étudiant du master étudiera la faisabilité lors de son stage de février à septembre 2020, sont la preuve de la richesse historique des villes du Val-de-Marne. Ils montrent aussi que l’histoire, ce n’est pas qu’une suite de dates et de grands hommes, mais un passé commun qu’on peut partager sans se prendre au sérieux.

 

Communiqué de presse:

CP-MasterHistoirePublique-Villeneuve-Saint-Georges


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.