Villeneuve-Saint-Georges : ça roule !

Enrichir les parcours historiques imaginés par les étudiants du master histoire publique dans le cadre du partenariat avec la direction de la culture de Villeneuve-Saint-Georges : tel était l’objectif des deux déplacements organisés dernièrement. Et quand les étudiants commencent à exposer leurs idées, on constate que c’est sur de bons rails. Une chasse aux trésors historiques pour les enfants dans le centre-ville, une balade sonore sur le Plateau, un festival à Triage, il s’en trame, de beaux projets.

Le premier déplacement a été l’occasion de faire la rencontre d’architectes du Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement du Val-de-Marne. Cloélia Perreau et Sabrina Kara ont présenté les objectifs, les missions et le fonctionnement des CAUE, puis sont revenus sur l’histoire urbaine et architecturale de Villeneuve-Saint-Georges et des quartiers du centre-ville, du Plateau et de Triage.

Les étudiants ont ensuite voyagé dans le temps.

Dans un immense hangar à Villeneuve-Saint-Georges, la RATP conserve une collection impressionnante de son patrimoine roulant. En montant dans ces bus, ces tramways et ces métros qui ont circulé de la fin du XIXe siècle à la fin du XXe siècle, on découvre les conditions techniques, économiques et sociales des transports parisiens.

1900 : le premier métro de Paris, tout en bois

La « grand-mère » ou le fameux MP 51, prototype du Métro Pneu conçu en 1951

Et dans les rues, partir des années 1930, le TN 4 de Renault avec un chauffeur à l’air libre, une plate-forme arrière et une débauche publicitaire

Certaines interdictions parcourent les décennies.

Merci au CAUE, à la RATP et au service de la culture de Villeneuve-Saint-Georges pour ces moments de découverte et de partage.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.